La soupe au houblon : retour sur un mois passé à la côte ouest des USA
Auteur : Emmanuel Gillard - Publié le 24 août 2016
 

Ce fût un long périple de plus de 2000 miles, avec neuf parcs nationaux visités et… 215 bières dégustées pour 21 brasseries visitées, dont une bonne moitié à San Francisco. J'avais déjà une bonne idée de ce qui se passait là-bas, grâce aux imports de plus en plus nombreux de bières américaines. Restait à voir ce que cela donnait sur le terrain, en particulier dans les nombreux brewpubs qui n'exportent pas.


En dehors des visites de brewpubs, il convient d'avoir toujours un petit stock de bières en bouteille!

Les points positifs :

* Les flights, assurément. Un moyen efficace et peu onéreux de découvrir la gamme de bières d'un brewpub. Il s'agit de verres de faible contenance (4 à 6 fluid ounces), rassemblés en général sur un rail en bois. On y rajoute souvent le nom de la bière à la craie, pour s'y retrouver. La plupart des établissements proposent de choisir soi-même les bières constituant le flight, le tout pour un prix oscillant entre 1 et 1.5 US $ le verre,

* Trois brewpubs exceptionnels : Chicago Brewing Company (Las Vegas), Alvarado Street Brewery & Grill (Monterey) et Cellarmaker (San Francisco). Vous en trouverez les détails dans le compte-rendu de visite des brewpubs plus bas,

* Les Sour Ales sont assez fréquentes et le plus souvent intéressantes. Un bon moyen d'échapper à la déferlante des bières trop houblonnées,

* Les expérimentations en fûts de bois sont nombreuses, même dans les brewpubs. Les résultats sont inégaux mais montrent la volonté globale d'innovation,

 

Les points négatifs :

* Des bières globalement peu équilibrées, les américains n'y allant pas de la main morte avec les ingrédients employés. Ainsi, si le descriptif mentionne des "saveurs de chocolat", ne le prenez pas à la légère car il y a de forts risques que vous ayez l'impression de manger du chocolat!

* Une débauche de houblon rendant difficile de finir de nombreux verres. Franchement, je n'ai rien contre les IPA, les American Amber/Red Ales et consort, mais déguster une bière doit rester un plaisir et force est de constater que de nombreuses références font dans l'excès et frisent parfois le ridicule,

* Le style "Saison" est quasi-systématiquement galvaudé, avec beaucoup trop d'épices, de sucre et d'alcool. On est loin de la bière sèche et légèrement amère, finement épicée et délicatement terreuse qui désaltère pendant l'été,

* Des West Coast IPA bien trop similaires. La plupart du temps, on reste sur une base de malt Crystal complétée par un (puissant) houblonnage amérisant et résineux sur les agrumes, en particulier le citron et le pamplemousse. Ennuyeux à la longue, mais les américains en redemandent.

 

Voici, de manière synthétique, un descriptif des 21 brasseries visitées (note sur 5) :

* Ellis Island Casino & Brewery, Las Vegas (1/5) : situé dans un casino ouvert 24h/24 et 7j/7. Des bières bien trop sucrées, avec de nombreuses notes de mélasse et de maïs,



A Ellis Island Casino & Brewey (Las Vegas), on joue et on boit!

* Gordon Biersch, Las Vegas (3/5) : un peu excentré, l'établissement fait partie d'une chaîne style Les 3 Brasseurs. Influence allemande marquée, ce qui évite bien des excès,


Gordon Biersch (Las Vegas)

* Zion Canyon Brewing Company, Springdale (4/5) : un brewpub situé en plein centre de ce magnifique parc national, qui fait la part belle aux styles américains. Il faut essayer leur "Red Altar" (American Amber Ale simple et désaltérante), la "Conviction Stout" (café brûlé, cacao, pointe de réglisse) et leur "Ascender Hefeweizen" qui malgré le nom s'apparente à une Wheat Ale avec un côté céréalier dominant l'ensemble,


Un exemple de flight à quatre bières, ici à la Zion Canyon Brewing Company (Springdale)

* Chicago Brewing Company, Las Vegas (5/5) : excentré à la limite ouest de la ville, mais le déplacement vaut vraiment la peine. Les neuf bières testées sont largement au-dessus de la moyenne, en particulier la "Ramblin' Reck Amber" (sèche, caramélisée, florale et citronnée) et leur "Hardway IPA" (bonne complexité sur la mangue, l'ananas et les fruits de la passion, avec un bel équilibre d'ensemble),

* Mountain Rambler Brewery, Bishop (3/5) : au centre de la petite ville de Bishop, toutes les bières offrent une sécheresse bienvenue. Leur "Inconsolable Double IPA" en devient presque digeste, malgré ses 113 EBU!

* Yosemite Ale Werks, Mariposa (3/5) : dans un pub situé dans une cave, sans lumière naturelle et éclairé chichement par quelques bougies, ce qui permet facilement d'entamer la conversation avec ses voisins. Les styles américains sont à l'honneur, en particulier leur magnifique "Rye Pale Ale" (saveurs terreuses et poivrées qui évoquent une Saison) et leur "Bear Fighter" (belle âpreté terreuse),


Yosemite Ale Werks (Mariposa)

* Seabright Brewery, Santa Cruz (2/5) : pas d'influence particulière. Je retiens leur "Solstice Smoke" (entre Amber Ale et Rauchbier) et leur "Oatmeal Stout" (bon équilibre entre grains torréfiés/cacao et amertume),


Seabright Brewery (Santa Cruz)

* Alvarado Street Brewery & Grill, Monterey (5/5) : situé dans la jolie ville côtière de Monterey, le brasseur multiplie les créations autour des Sour Ales et des Goses. En particulier, les trois suivantes ont frisé la note maximale : "Tell Me When To Raspberry Kiwi" (magnifique Fruit Gose avec une âpreté amère et fruitée), "Haole Punch" (l'acidité à son comble dans cette bombe fruitée ultradésaltérante) et "Boysen Back In Town" (framboise diluée, carambole et âcreté en finale). Mais leur "Cold Pressed Hop Juice" reste l'IPA le plus complexe sur le plan fruité jamais goûté! Enfin, leur "Sleeves Off Saison" est la seule Saison dégustée qui à mes yeux s'apparente réellement au style,


Alvarado Street Brewery & Grill (Monterey)

* Peter B's Brewpub, Monterey (4/5) : je retiens leur "Stout Resistance" (bien torréfié, sur les céréales acidulées et la cerise pourrie) et leur "Tropic Maelstrom IPA" (raisins blancs juteux),


Peter B's Brewpub (Monterey)

* East Cliff Brewing Company, Santa Cruz (2/5) : beaucoup trop de dextrines dans des produits qui en deviennent diffus,


East Cliff Brewing Company (Santa Cruz)

* Black Sands Brewery, San Francisco (2/5) : très bruyant et rien de bien intéressant si ce n'est un honnête "Midnight Rye Black Rye IPA",

* Magnolia Brewing, San Francisco (2/5) : situé dans un joli bâtiment historique, admirez les vitraux et les peintures murales. Pour le reste, leurs bières sont toutes aqueuses et manquent singulièrement de fermentation,


Magnolia Brewing (San Francisco)

* Barrel Head Brewhouse, San Francisco (3/5) : toutes les bières sont bonnes, en particulier l'excellent "Zwickel Tickler Framboise" sur base d'une Saison vieillie un an en fût de chêne français avec des framboises fraîches (sécheresse terreuse et rugueuse),


Barrel Head Brewhouse (San Francisco)

* Southern Pacific Brewing Co. (4/5) : situé dans un quartier industriel un peu craignos le soir, c'est aussi le brewpub le moins cher de mon voyage. Et ceci ne se fait pas au détriment des bières qui sont toutes de très bonne facture,

* Southpaw BBQ and Southern Cooking, San Francisco (pas de note) : il s'agit d'abord d'un restaurant, comme l'indique le nom. A mon passage, une seule bière disponible, une "Lager" fluette sur le caramel sec,

* Social Kitchen & Brewery, San Francisco (3/5) : une gamme intéressante complétée par une sélection de bières locales artisanales à la pression. Il faut essayer leur "Juiciest Galaxy" que je qualifierai de Belgian IPA, leur "Grab Some Pine" (American IPA bien équilibré sur les raisins blancs et la clémentine) et leur "Red Wine Barrel Aged Two Pains" (Belgian Dark Strong Ale vieillie en fût de vin rouge en utilisant des fèves de cacao, avec pas mal de tanins pour assécher l'ensemble),

* Sunset Reservoir Brewing Company, San Francisco (3/5) : un peu à l'écart, à l'ouest de la ville. La brasserie produit des bières soyeuses, simples et naturelles. Leur Porter est intéressant par sa dominante céréalière,

* Black Hammer Brewing, San Francisco (3/5) : le plus onéreux des brewpubs visités… et le seul qui ne propose pas de flights! Ambiance feutrée de bobos cachés derrière leur MAC. Leur Black IPA (Squid Ink) reste cependant intéressant (fruits de la passion, résine de houblon, malt Carafa),

* Bartlett Hall, San Francisco (3/5) : un établissement bien connu qui offre un grand choix de bières à la pression en complément de celles brassées sur place. Intéressant pour les noctambules, la plupart des brewpubs fermant entre 21 heures et 23 heures à San Francisco. Ambiance grand café parisien. Leur "Down-Hill Barleywine" vaut le détour avec ses saveurs agréables de raisins secs,

* Cerveceria de Mateveza, San Francisco (1/5). Malgré le nom, la plupart des bières proviennent de la maison-mère, Woods Beer Co. Lors de mon passage, la seule bière brassée sur place était la "Cheng de Garde" pleine de dextrines et de saveurs de maïs,

* Cellarmaker, San Francisco (5/5) : Yes, LA microbrasserie de San Francisco à mes yeux. Beaucoup d'audace et de maîtrise. Gamme sans cesse renouvelée. Tout était excellent, y compris leur "Le Blond With Brett" (un clone de l'Orval), la "Coffee & Cigarettes" (comme son nom l'indique), leur "Batch 400" (fèves de cacao, gousses de vanille, figues sèches et coupage avec un Stout vieilli en fût de Bourbon) et enfin leur "Apricos", un IPA aux houblons Nelson Sauvin, Centennial, Amarillo et Mosaic ainsi qu'à la purée d'abricots.


Cellarmaker (San Francisco)

 


Cellarmaker (San Francisco)