Evolution du nombre de brasseries françaises en activité

La France comptait 3.360 brasseries en 1903, sans compter les brasseries situées en zone Alsace-Lorraine, et produisait 11 millions d'hectolitres. Combien restait-il de sites de production dans les années 80… une trentaine à peine. La France est alors envahie de produits standardisés, pasteurisés, qui ne différent réellement que par le packaging associé. Mais combien de temps cela pouvait-il durer? Comment imaginer que le consommateur allait se satisfaire de cette situation? Pourquoi la brasserie n'aurait pas suivi le mouvement global des autres secteurs agro-alimentaires, le retour à un produit simple, naturel et artisanal, élaboré en petite quantité et disponible le plus souvent à l'échelle locale?
Surfant sur un phénomène mondial qui a vu se multiplier les brasseries comme des petits pains (aux USA, en Nouvelle-Zélande, au Danemark,…), on ne peut que se réjouir de voir l'histoire recommencer avec un retour aux structures du XVIIIème siècle, par la création de micro brasseries.
Vous trouverez toutes les informations sur cette renaissance dans mon ouvrage "Bières et brasseries françaises du 21ème siècle" que vous pouvez télécharger dans la section E-books de ce site.

En décembre 2015, j'avais utilisé toutes les données dont je disposais pour créer un graphique représentant l'évolution du nombre de brasseries en activité depuis le début du 21ème siècle.

La courbe en bleu représentait l'évolution du nombre d'unités de production de décembre 1998 à décembre 2015. Chaque point de mesure était associé à une marge d'erreur que j'estimais à 5%. J'avais voulu compléter ces données avec une courbe de tendance (trait vert) et il apparaissait clairement qu'une courbe exponentielle collait parfaitement à l'évolution, puisque j'obtenais un indice de détermination proche de 1.
Nous pouvons constater, qu'avec ce modèle, le seuil des 1000 unités de production devait être atteint en janvier 2019.

Moins d'un an plus tard, ce modèle s'avérait faux puisque la barre symbolique des 1000 unités de production a été dépassée courant novembre 2016.
J'ai donc remis au goût du jour le graphique en utilisant cette fois une courbe de tendance polynomiale d'ordre 4 qui prévoit de franchir le cap des 2000 brasseries… en novembre 2019!