Listing des bières dégustées par Emmanuel Gillard
Projet Amertume    
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - 1,2,3,4...     Aide     Statistiques

Chaque bière est décrite par l'intermédiaire de 37 éléments regroupés dans 4 sections :
SECTION 1 - BASE
Les informations de base sur la bière dégustée
 
B
Lorsqu'une même bière est dégustée plusieurs fois, seule la première bière disposera d'un astérisque (*). Aussi, la somme de tous les astérisques représente le nombre de bières différentes dégustées
 
D
La présence d'un astérisque (*) signifie qu'une fiche de dégustation a été remplie pour cette bière. La fiche de dégustation, véritable carte d'identité reprenant les principales qualités organoleptiques de la bière, contient les champs suivants : contenant, âgée de, couleur, mousse, odeur, dépôt, luminosité, effervescence, plénitude, durée, palais, ingrédients et notes
 
DÉNOMINATION
Il s'agit du nom de la bière tel qu'il apparaît sur l'étiquette. C'est donc la dénomination commerciale complète. Au sein d'une lettre, les bières sont classées par ordre alphabétique afin de retrouver plus rapidement une bière déterminée.
Dans le cas de bières de dénomination française commençant par un article défini (le, la, l', les) ou un article indéfini (un, une, des), cet article est positionné en fin de dénomination et placé entre parenthèse. Par exemple, LA RONBOISE sera classé sous RONBOISE (LA). Pour toutes les autres langues, la dénomination d'origine est conservée
 
BRASSERIE
Il s'agit du nom de l'établissement ayant brassé la bière. Dans le cas où une bière est brassée sous licence dans un pays étranger, la brasserie mentionnée est celle ayant effectivement brassé la bière.
Lorsqu'une brasserie change de nom, mais que sa situation géographique reste inchangée, les bières produites sont considérées comme identiques (aucune nouvelle entrée ne sera ajoutée)
Exemple : De Smedt
 
% vol
Il s'agit du pourcentage d'alcool par rapport au volume de la bière. Cette valeur est approximative car une bière au goût évolutif (bière sur lie) continuera de fermenter et en conséquence le taux d'alcool augmentera avec le temps. C'est le rôle de la levure de transformer le sucre en alcool et en CO2. Le pourcentage d'alcool final d'une bière dépendra donc à la fois de la quantité de matière fermentescible présente dans le moût (voir DENSITÉ) et de l'atténuation de la levure, c'est-à-dire de sa capacité à transformer le sucre en alcool plus ou moins complètement.
Il existe d'autres mesure de l'alcool contenu dans la bière : pourcentage d'alcool au poids, degrés belges,... mais le pourcentage d'alcool au volume est le plus courant.
Exemple : 8% vol.
 
STYLE
Il s'agit de la famille à laquelle appartient la bière. On dénombre ainsi une quarantaine de familles pour la classification de la bière. En général, une famille de bières est caractérisée par des ingrédients spécifiques (ex : les bières blanches belges contiennent du froment, du coriandre et des écorces d'orange), une zone géographique déterminée (ex: Munich pâle et Munich foncée), une particularité dans le brassage (ex : les steinbier : l'ébullition du moût est produite par l'ajout de pierres brûlantes à l'intérieur de la cuve de brassage) ou encore une combinaison de tous ces éléments (ex : le lambic est une bière de froment au houblon suranné, ensemencée lors du refroidissement dans des grands bacs ouverts par des levures sauvages uniquement présentes dans la vallée de la Senne, à l'ouest de Bruxelles et ayant subi une longue garde de plusieurs années en général dans des foudres de chênes).
Exemple : Bitter
 
PAYS
Il s'agit du pays dans lequel la bière a été effectivement brassée.
La liste des pays se base sur la norme ISO 3166-1
Exemple : Royaume-Uni
 
ORIGINE
Lorsqu'une bière est brassée sous licence dans un pays, l'origine indique le pays dont la bière est originaire
 
NOTE
Il s'agit de la notation que j'ai attribuée à la bière. C'est une note globale sur dix qui varie par tranche de 0.1 et qui reprend à la fois le plaisir que j'ai eu à déguster la bière (note de plaisir) et l'adéquation des caractéristiques de la bière à celles attendues pour un produit appartenant au même style (note de dégustation).
La note de plaisir peut être représentée de la manière suivante :
          < 7 : bière peu ou pas intéressante
          7 : passable
          7.5 : moyen
          8 : bon (à partir de cette cote, je prends plaisir à déguster à nouveau la bière)
          8.5 : très bon
          9 : excellent
          9.5 : exceptionnel
          10 : perfection
La note de dégustation modifie la note de plaisir, à la hausse ou à la baisse, selon les qualités et les défauts du produit en tenant compte du style auquel il appartient.
La note globale est donc bien un mélange de la note de plaisir et de la note de dégustation.
SECTION 2 - FICHE DE DÉGUSTATION
Les données liées à la dégustation
 
DATE
Date de la dégustation
 
LIEU
Lieu de dégustation
 
CONTENANT
C'est le contenant dans lequel est stockée la bière. Il peut s'agir d'une bouteille ou d'un fût. Dans tous les cas, le volume de la dégustation est mentionné.
Exemple : 25cl, pression
 
ÂGÉE DE
Lorsque la bière a été dégustée plus de deux ans après la date de fabrication, on le mentionne ici. Ceci est important car le vieillissement de la bière peut en modifier considérablement le profil aromatique. Par exemple, une Orval de deux ans développera une amertume plus importante tandis qu'une Chimay Bleue de cinq ans aura subi une madérisation lui conférant des notes de porto.
Seules certaines familles de bières présentent un intérêt au stockage et au vieillissement. Il s'agit principalement des bières brunes de Flandre Occidentale (ex : Liefmans Goudenband, Belgique), des bières rouges de Flandre Orientale (ex : Rodenbach Grand Cru, Belgique), des saisons (spécialités de la province du Hainaut en Belgique, ex : Saison de Pipaix), des lambics et dérivés (gueuze, faro,...), de certaines Trappistes (ex : Westvleteren Abt 12, Belgique), de certains Barley Wines (ex : Old Nick, Angleterre),...
Par contre, les bières de garde des Flandres françaises (ex : CH'TI) ne sont pas des bières de longue conservation. Leur nom provient du fait qu'elles ont subi une longue maturation dans les tanks de fermentation et le plus souvent une refermentation en bouteille par adjonction de sucre et de levure fraîche (on parle de bière sur lie). Ces bières ont donc été gardées et ne sont pas à garder car leur densité moyenne ne permet pas une longue conservation.
D'une manière générale, toutes les bières ayant subi une pasteurisation, ce qui représente la quasi-totalité des bières commerciales, n'ont aucun intérêt à la conservation. La pasteurisation a figé le goût de la bière (pratique pour obtenir un goût standard auquel le consommateur est habitué) et la mousse n'est pas obtenue par refermentation de la bière dans la bouteille mais bien par adjonction de CO2 lors de l'embouteillage. Il est ainsi recommandé de boire une pils ou une blanche (belge ou weizenbier allemande) le plus rapidement possible afin de profiter de la fraîcheur du produit.
Exemple : âgée de 8 ans
 
COULEUR
Précise la couleur de la bière, obtenue par transparence à la lumière naturelle et sur un fond clair.
Exemple : Ambrée à reflets rouge
 
MOUSSE
Fournit des informations sur la couleur de la mousse, son abondance, sa longévité ainsi que la taille des bulles la constituant.
Exemple : Blanc cassé, bulles moyennes, peu abondante
 
ODEUR
Description des caractéristiques olfactives de la bière dégustée.
Exemple : Nez peu puissant, malté et légèrement oxydé
 
DÉPÔT
Précise la présence éventuelle d'un dépôt de levure au fond du contenant. Dans le cas d'une bouteille, le contenant est la bouteille elle-même. Dans le cas d'un fût, le contenant est le verre dans lequel la bière est servie
 
LUMINOSITÉ
Décrit la luminosité constatée du liquide par transparence sur un fond blanc. Peut varier de limpide à complètement opaque.
Exemple : Voile colloïdal
 
EFFERVESCENCE
Décrit l'effervescence constatée de la bière. Celle-ci varie en fonction de la quantité (taux de saturation) et de la nature du gaz dissout.
Exemple : Faible, grosses bulles qui remontent lentement à la surface
 
PLÉNITUDE
Il s'agit de l'expression de l'épaisseur en bouche, souvent lié à la quantité de matières premières mises en œuvre lors du brassage.
Exemple : Assez épaisse
 
DURÉE
Il s'agit de la persistance en bouche après la dégustation. Certaines bières se font oublier rapidement tandis que d'autres marquent durablement le palais.
Exemple : Très longue
 
PALAIS
Descriptif synthétique des principales caractéristiques organoleptiques de la bière dégustées : attaque, corps et finale.
Exemple : Ale brune au corps plutôt mince sur le cacao gras et surtout le moka. Finale plus sèche avec retour sur le cacao et quelques notes métalliques
 
OFFERT PAR
Le nom de la personne qui m'a offert la bière
 
COMMENTAIRES
Des informations complémentaires sur la bière
Exemple : Brassin spécial
SECTION 3 - FICHE TECHNIQUE
Les informations techniques sur la bière
 
BIÈRE D'ORIGINE
Certains brasseurs donnent plusieurs appellations à une même bière. Ainsi, vous pouvez demander, en tant qu'organisateur d'une fête de village, à un brasseur de réaliser une bière avec une étiquette spécifique à cet évènement. Le brasseur utilisera alors une de ses bières connues et changera simplement le nom du brassin. Il s'agit d'une bière d'étiquette et le nom mentionné dans la colonne bière d'origine reprend le nom du brassin original.
 
DISTRIBUTEUR
Il s'agit du distributeur ayant l'exclusivité de la distribution de la bière. Il peut s'agir d'une autre brasserie utilisant son réseau de distribution pour vendre la bière d'une brasserie étrangère.
 
GROUPE
Dans le cas où la brasserie fait partie d'un grand groupe brassicole, il en est fait mention ici.
 
LOT (DLUO)
Il s'agit du numéro de lot de production qui contient le plus souvent la date de brassage ou la date limite d'utilisation optimale (DLUO). Lorsqu'un numéro de lot et une DLUO sont spécifiés en même temps sur l'emballage, ces données sont stockées sous la forme Lot (DLUO)
Exemple : Lot A (01/2012)
 
DENSITÉ
C'est la densité de la bière. Il s'agit d'une représentation de l'épaisseur de la bière, directement dépendante de la quantité de matière utilisée pour le brassage.
J'ai utilisé trois unités différentes pour exprimer la densité, en fonction des indications du brasseur :
- les degrés Plato : il s'agit du nombre de grammes de matière solide utilisés lors du brassage pour une quantité correspondante de 100 grammes d'eau. Cette valeur varie entre 10 (ex : pils) et plus de 20 (ex : trappistes).
- les degrés belges : selon la législation belge, une bière peut avoir une catégorie I, II, III ou S (spéciale) par ordre croissant de la densité.
- les degrés Balling : il s'agit du poids, exprimé en grammes, d'un litre de moût non fermenté. Cette valeur varie entre 1040 (ex : pils) et plus de 1100 (ex : trappiste)
 
EBC
Mesure de la couleur de la bière en EBC (European Brewery Convention)
 
EBU
Mesure de l'amertume de la bière en EBU (European Bitterness Units)
 
 
Bio
Précise s'il s'agit d'une bière biologique
 
INGRÉDIENTS
Il s'agit de la liste de certains ingrédients spécifiques à la bière.
Exemple : Bière au miel
SECTION 4 - HISTORIQUE
L’historique de production
 
AVANT
Il s'agit de l'ancienne dénomination de la bière et/ou de son lieu de production précédent
Exemple : Anciennement brassée par Grain d'Orge (Ronchin, FR)
 
DÉBUT

C'est la date à laquelle la bière a été commercialisée pour la première fois. Il est possible que cette date soit différente de celle du premier brassin, en particulier pour les bières avec un vieillissement de plusieurs années
Exemple : 2001

 
FIN
C'est la date à laquelle la bière a été brassée pour la dernière fois. Le symbole † mentionne que la bière n'est plus brassée depuis une date indéterminée
Exemple : 2004
 
APRÈS
Il s'agit de la nouvelle dénomination de la bière et/ou de la brasserie dans laquelle la production a été transférée
Exemple : Reprise de la production en 2000 par la brasserie La Choulette (Hordain, FR)

© Emmanuel Gillard - Projet Amertume -